Fabrication de pièces en fibre de carbone

Infos, pièces, problèmes... only supermotard !!!!
Avatar de l’utilisateur
corser11
All shoot rider
Messages : 2517
Enregistré le : 18 Nov 2003, 22:19
Localisation : Alsace, près de Colmar

Fabrication de pièces en fibre de carbone

Messagepar corser11 » 03 Mar 2004, 00:28

Voila un descriptif chronologique de la façon dont il faut s'y prendre pour fabriquer des pièces en fibre de carbone. C'est valable également si on veut faire des pièces en fibre de verre, il suffit alors simplement de remplacer le mot "carbone" par "verre"...

1- MATERIEL

1.1. Pour réaliser le moule (de droite à gauche sur la photo) :

Image

- résine polyester
- durcisseur (vendu avec la résine)
- pinceau + diluant pour le nettoyage du pinceau (et des doigts !!)
- mat de verre (qualité 300g/m2): c'est une multitude de fibres qui sont enchevêtrée entre elles. On peut également prendre du tissu de verre, mais c'est + cher.
- cire de démoulage: hyper important. Sans elle, c'est même pas la peine de commencer...
- du gel-coat de moulage, vendu avec son durcisseur (n'est pas présent sur la photo).
- une paire de gants de chirurgien (latex) pour protéger ses mimines de la résine qui colle sacrément.
ON TROUVE TOUT CHEZ M. BRICOLAGE (PAR EXEMPLE)

1.2. Pour réaliser les pièces en carbone (de gauche à droite sur la photo) :

Image

- résine époxy ou polyester avec son durcisseur. Préférez la polyester, elle sent + fort mais est moins nocive que l'époxy et en + elle est moins chère...
- tissu de carbone (la "densité" utilisée ici est du 200g/m2. En l'achetant, on voit bien les tresses et donc le "motif". Il en existe plusieurs et il faut choisir celui qu'on préfère et qui se travaille le mieux).
- du gel-coat transparent et son durcisseur (n'est pas présent sur la photo): important: si vous prenez de la résine polyester, utilisez aussi du gel-coat polyester et inversement si c'est de l'époxy.
- on garde le pinceau, le diluant et les gants latex

2. ENSUITE, ON ATTAQUE LE MOULAGE

On prend la pièce d'origine avec laquelle on va tirer un moule.

Image

On découpe ce qu'il faut de mat de verre de façon à pouvoir recouvrir toute la pièce (en prévoir pour 2 couches minimum. Plus il y aura de couches, plus le moule sera rigide et solide, mais 2 suffisent déjà).

Image

On enduit bien la pièce d'origine de cire de démoulage (il vaut mieux exagérer).
On prépare ensuite le gel-coat et on l'applique sur la pièce précédemment cirée. On laisse sécher (voir mode d'emploi sur la boîte du gel-coat).
Une fois sec comme il se doit, préparer le mélange résine/durcisseur pour le mat de verre. On prend le pinceau et on étale de la résine sur la pièce. Ensuite on pose le mat de verre dessus et là on imbibe bien de résine en chassant l'air avec le pinceau et en appuyant bien dans les recoins. On recommence la même opération pour la 2eme couche, etc. Le mat de verre et la résine doivent dépasser un peu partout de la pièce d'origine pour être sûr que le moule englobe toute cette pièce.

Image
Image

On laisse sécher le tout correctement (au chaud ça va plus vite, le mieux étant de laisser sécher une nuit entière) et on peut démouler au petit matin ! Il faut y aller doucement pour ne pas tout casser. C'est parfois difficile à "décoller" et il faut tirer fort dessus, en faisant levier au fur et à mesure que ça se décolle (c'est à ce moment qu'on sait si on a mis la cire de démoulage correctement :wink: ).
On a alors 2 pièces: l'originale et le moule

Image
Image

A partir de là, on peut laisser la pièce d'origine de coté, elle ne sert plus à rien (excepté à repérer les trous de fixation, etc.)

3. DECOUPE ET FINITION DU MOULE :

Comme le mat de verre et la résine dépassent de tous les côtés, il faut ajuster la forme sur celle de l'originale. Il faut donc découper tout ce qui est en trop. Pour cela, le mieux est d'utiliser des outils du genre "Dremel" et une ponceuse à main avec un papier de gros grain.
Une fois que la forme du moule est identique à la pièce d'origine, on s'attaque à la surface intérieure. C'EST UNE DES ETAPES LES PLUS IMPORTANTES. La surface intérieure va donner à la pièce finale son aspect extérieur. Donc s'il y a des soufflures, des bulles d'air ou tout autre défaut, il ne faut pas hésiter à bien poncer et même mastiquer un peu (mastic de carrossier) afin d'avoir une surface la plus lisse possible. On peut même finir avec un apprêt de finition utilisé dans la peinture automobile, quitte à en mettre 2 ou 3 couches (qu'on ponce légèrement) pour lisser le tout. On peut également boucher les imperfections avec du gel coat ou de la résine pas trop liquide, c'est + solide que le mastic.
(L'apprêt n'est pas indispensable: si le gel-coat a été mis correctement ça ressort nickel du 1er coup et pas besoin de reprendre l'intérieur. D'ailleurs c'est mieux si on peut éviter l'apprêt, ça reste une couche rajoutée qui peut être fragilisée dans le temps et se détériorer après quelques utilisations du moule...)

Image
Image

Là, le moule est fini :D :D
C'est en général l'étape la plus longue dans le processus de fabrication des pièces en fibre :(

NB: plus le moule sera brillant à l'intérieur, plus la pièce en fibre qui va en être extraite sera brillante sans rien faire. Ce qui veut dire qu'on peut donc aussi vernir l'intérieur du moule pour lui donner un brillant, qui va se répercuter sur la pièce finale. Le mieux étant de le poncer au papier très fin, à l'eau (du 600, 800 voir +) et de le polir avec un polish de carrosserie par exemple qui donne un lustrant ou brillant ultime.

4. FABRICATION DE LA PIECE EN CARBONE :

On calcule, comme pour le mat de verre, la quantité de tissu de carbone qu'il faut. Mais contrairement au mat où on pouvait disposer des bouts un à côté des autres, là il faut un morceau complet (enfin il vaut mieux), parce que sinon on va voir chaque raccord une fois le démoulage effectué :( ce qui n'est pas forcément du plus bel effet. IL FAUT TOUJOURS GARDER A L'ESPRIT QUE LA PREMIERE COUCHE QU'ON POSE AU FOND DU MOULE SERA LA COUCHE (ET LA SEULE) QU'ON VERRA A LA FIN (sauf si on regarde la pièce par en-dessous bien sur :!: ). On peut donc choisir l'orientation des fibres par rapport à la pièce finale.
On prend donc le moule impeccablement fini et on le badigeonne de cire de démoulage (toujours en exagérant, on peut en mettre dedans et même dehors puisque la résine va de nouveau couler à côté).
On prépare le gel-coat transparent et on en applique une fine couche dans le moule. On laisse sécher.
Une fois sec, on prépare le mélange résine/durcisseur pour le tissu de carbone et on fait exactement de la même manière que lorsqu'on posait le mat de verre. Il faut bien chasser les bulles et bien aller dans les recoins. C'est un peu plus difficile car le tissu de carbone se travaille moins bien (est plus rigide). On déborde un peu à l'extérieur du moule et on laisse sécher le tout (à nouveau une nuit).

Image
Image

Le lendemain matin,ça devient presque la routine...on démoule en tirant un peu de tous les côtés histoire de décoller le tout au fur et à mesure. Une fois la pièce en carbone "brut de fonderie" en main, il faut à nouveau la "tailler" pour qu'elle retrouve la bonne forme.
La pièce ainsi obtenue n'est jamais nickel et reste un peu mat (voir photo)

Image

5. FINITION DE LA PIECE EN CARBONE

C'est le moment de la tester et de voir si elle s'adapte sur la moto. Ca va rarement tip-top du 1er coup. Les trous des différentes fixations doivent être percés à ce moment et il ne faut pas hésiter à reprendre les contours à la ponceuse (papier gros grain) afin de l'ajuster. La "Dremel" est à éviter pour les contours de finition, car elle enlève souvent trop vite de la matière.
Enfin, comme la pièce est mat et qu'elle a généralement été poncée, il faut y appliquer un vernis par dessus (utilisé en peinture auto) pour lui donner une nouvelle jeunesse.

Pour tous ceux qui me l'avaient demandé, voici la pièce brute de démoulage montée sur ma Katoche.

Image

........et quelques temps après, après ponçage et multiples finitions (dont un vernissage avec vernis carrosserie qui donne le bel aspect brillant final), voila le fameux garde-boue arrière réalisé (on suit aussi plus loin dans ce post la fabrication du dit garde-boue) :

Image

Voila pour ma technique.
J'espère que ça pourra servir à tous ceux qui veulent se lancer dans l'aventure "carbone". Je vous conseille de commencer par des pièces simples, plutôt planes et sans angles trop prononcés, pour ensuite monter en difficulté si vous devenez accros.

NB: vous verrez dans les pages suivantes que je parle de la fabrication au jour le jour d'un garde-boue arrière pour LC4, dont on ne voit pas les photos. En fait, suite problème avec toutes les photos et le serveur sur lequel elles étaient, j'ai un peu retouché ce 1er post et le garde-boue que vous apercevez ci-dessus est celui qui est commenté dans les post suivant. :wink:
Modifié en dernier par corser11 le 26 Avr 2008, 00:50, modifié 7 fois.
Mets gaazzz et te retourne pas, j'ai les crocs !!

Kits déco KTM RED BULL toujours dispo pour LC4 et SX/EXC...

Image

Avatar de l’utilisateur
rom's
VDB challenger
Messages : 7702
Enregistré le : 04 Nov 2003, 17:27

Messagepar rom's » 03 Mar 2004, 00:37

et ben c'est super cool, je sens que je m'en va essayer des que j'aurai la mienne !!!
un GB arr EXC replica pour LC4 !
Beun... dit :
si je gere le repassage en plus

Avatar de l’utilisateur
Nikola-SLR
All shoot rider
Messages : 3479
Enregistré le : 04 Mar 2003, 16:35
Localisation : Honda SLR 650 SM (IDF 95)
Contact :

Messagepar Nikola-SLR » 03 Mar 2004, 00:37

Au top mon ami !!! C'est clair et encourageant pour se lancer dans l'affaire. Pourras tu chiffrer un peu toutes les matières premières, donner les adresses pour le mat de verre ainsi que le tissu carbone. Ca completeras avantageusmeent ce magnifique tutoriel. Très sympa le garde boue en tous cas !
Aussi, niveau solidité, ca donne quoi au final ? Et légereté ?
Collectionneur de cadre de Dom' et de blocs-moteurs RFVC :lol:

Avatar de l’utilisateur
dimeldoctor
All shoot rider
Messages : 4403
Enregistré le : 26 Mai 2003, 00:42
Localisation : Villars (25)
Contact :

Messagepar dimeldoctor » 03 Mar 2004, 00:41

:oki:

nikel ! trop clair, trop beau, trop bien koi
A chacun son style, a chacun sa motomobile.

Image

Avatar de l’utilisateur
Nikola-SLR
All shoot rider
Messages : 3479
Enregistré le : 04 Mar 2003, 16:35
Localisation : Honda SLR 650 SM (IDF 95)
Contact :

Messagepar Nikola-SLR » 03 Mar 2004, 00:51

Un avantage est aussi de sortir uen pièces d'après un proto en bois ou autre... Je pense que c'est une technique employé pour les prototypages à la Old School !
Collectionneur de cadre de Dom' et de blocs-moteurs RFVC :lol:

Avatar de l’utilisateur
dimeldoctor
All shoot rider
Messages : 4403
Enregistré le : 26 Mai 2003, 00:42
Localisation : Villars (25)
Contact :

Messagepar dimeldoctor » 03 Mar 2004, 00:54

Nikola-SLR a écrit :Au top mon ami !!! C'est clair et encourageant pour se lancer dans l'affaire. Pourras tu chiffrer un peu toutes les matières premières


oui cbien t'a couté cette beauté ?
A chacun son style, a chacun sa motomobile.



Image

Avatar de l’utilisateur
Madwill
All shoot rider
Messages : 2503
Enregistré le : 25 Fév 2003, 16:07
Localisation : WRF in Stras'
Contact :

Messagepar Madwill » 03 Mar 2004, 02:56

Bé voila... Franchement, c est pour des posts comme ca que j adore ce genre de forum, où des passionnés se rencontrent et où il est possible d'élargir son horizon de connaissances et de capacités.

Avant, les pièces carbones "maison" je disais "Nan, j'essaie pas, je sais pas faire, ou plutot comment faire". Bah maintenant, j'ai hate d'avoir l'occasion d'essayer.

Merki beaucoup corser11!!!!
(pis Corser a longtemps été un de mes pilotes favoris, donc saféplézir)
Une S06 en Elsäss
Chronomécanophotomanager du SO6 Team Image

Avatar de l’utilisateur
corentboule
All shoot rider
Messages : 2304
Enregistré le : 31 Déc 2003, 15:23
Localisation : sur ses bequilles...
Contact :

Messagepar corentboule » 03 Mar 2004, 12:18

Franchement, je sais pas quoi dire... ca dechire, je crois que j'avais jamais osé y pensé mais maintenant que j'ai la théorie....je crois que je vais pas tarder a mis mettre..
juste une question avant ? pour les "pates d'attache" ou pates de fixation, tu fais comment tu viens les fixer apres sur la pieces finie ?
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Nikola-SLR
All shoot rider
Messages : 3479
Enregistré le : 04 Mar 2003, 16:35
Localisation : Honda SLR 650 SM (IDF 95)
Contact :

Messagepar Nikola-SLR » 03 Mar 2004, 13:53

corentboule a écrit :juste une question avant ? pour les "pates d'attache" ou pates de fixation, tu fais comment tu viens les fixer apres sur la pieces finie ?


Je dirais qu'il est possible de les incruster au moment du "moulage"...
Collectionneur de cadre de Dom' et de blocs-moteurs RFVC :lol:

Avatar de l’utilisateur
corentboule
All shoot rider
Messages : 2304
Enregistré le : 31 Déc 2003, 15:23
Localisation : sur ses bequilles...
Contact :

Messagepar corentboule » 03 Mar 2004, 16:24

Ouai j'me doute bien, mais est ce que un foi fixer apres, ca tien bien?..
Sino j'avais une autre question, c le cout ?? combien ca coute tout ca, car je serai bien tenté de faire ca moi meme, mais on m'a dis que ca revenai super cher... alors?
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Madwill
All shoot rider
Messages : 2503
Enregistré le : 25 Fév 2003, 16:07
Localisation : WRF in Stras'
Contact :

Messagepar Madwill » 03 Mar 2004, 16:40

Moi aussi j ai une petite question... je suis en train de voir pour faire des récupérateur carbone pour le SMC.
Bref, je n'ai aucune pièce déjà existante sur laquelle faire le moule en fibre. Que me conseillez vous de faire?
J'avais pensé faire une ébauche de récupérateur en matérieux facilement modelable (mousse, polystyrème, etc...) qui aurait la forme du récupérateur, puis de mouler et enfin retravailler le moule pour rattraper les défauts de forme de l'ébauche en polystyrène...
LA pièce finale en carbone serait donc en 2 parties (un corps principal et un capot arriere par exemple...

Qqun a une meilleure idée ou des conseils?
Et comment fixer les deux parties du récupérateur? à grand coup de résine et une bande de carbone sur le joint?
Et la pièce en carbone va-t-elle etre étanche et résister à l'essence, l'eau et l'huile récupérée?
Et ca, et ca... ;)
Une S06 en Elsäss
Chronomécanophotomanager du SO6 Team Image

Avatar de l’utilisateur
Nikola-SLR
All shoot rider
Messages : 3479
Enregistré le : 04 Mar 2003, 16:35
Localisation : Honda SLR 650 SM (IDF 95)
Contact :

Messagepar Nikola-SLR » 03 Mar 2004, 16:50

Je pense que l'idél est de faire ça avec du Styrène. C'est une espèce de mousse polyuréthane ou polyester je sais plus, qui est est beaucoup plus lisse et compacte que la mousse employé dans les embalages. Tu trouve ca en plaque de 5cm d'passeur dans les magasins de bricolage. Une fois coupé au cutter, tu peux assembler les morceaux de styrène ensemble avec soit du double face ou alors de la colle blanche (mais ca doit prendre donc plus long) Une fois assemblé tes morceaux, suffit de finir de mettre en forme soit en poncant, soit en taillant au cutter. Par contre, c'est assez chiant quand tu ponces, car tu te retrouves plein de mousses un peu partout, l'idéal étant d'avoir un truc chargé lectriquement pour récuperer le bordel. Une fois moulé ton récupérateur, tu pourras démouler assez facilement en creusant un grand trou dans le styrène et en cassant les morceaux. L'avantage du Styrène est d'avoir un volume très proche de ton objet final. Il faut juste penser à l'épaisseur si vraiment tu veux l'encastrer dans un creux ou autre... :twisted:
Collectionneur de cadre de Dom' et de blocs-moteurs RFVC :lol:


Retourner vers « Technique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 1 invité